Une décision menaçante pour l’accord de Paris sur le climat

Écrit par  Mar 12, 2019

Ce décret, coup de pouce assumé aux énergies fossiles, suscite de vives interrogations sur l’attitude des Etats-Unis vis-à-vis de l’accord de Paris sur le climat signé fin 2015 par plus de 190 pays, que le magnat de l’immobilier n’a à aucun moment évoqué.

Le signal envoyé par l’administration Trump au reste de la communauté internationale est clair : Washington ne déterminera pas sa politique énergétique en fonction des enjeux climatiques. Le nouveau patron de l’EPA, Scott Pruitt, qui a récemment affirmé, à rebours du consensus scientifique international, que les émissions de CO2 n’étaient pas une des causes majeures du réchauffement en cours, a estimé dimanche que Paris avait « été tout simplement un mauvais accord ».

Un éventuel retrait des Etats-Unis, qui représenterait une véritable déflagration, fait l’objet d’âpres débats au sein de l’administration. « C’est en cours de discussion », a indiqué lundi soir un responsable de l’exécutif sous couvert d’anonymat.

Le ministre des affaires étrangères français, Jean-Marc Ayrault, a souligné, d’un tweet, que la France continuerait à se battre contre le changement climatique « avec tous les gens de bonne volonté, y compris aux Etats-Unis ».

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. Communiqués
  2. Plus lus
  3. Magazines

Error: No articles to display

Contenu bientôt disponible